Jamu, élixir Indonésien :

Le Jamu est une boisson Javanaise utilisée dans la médecine traditionnelle et au quotidien par une très grande partie de la population. Elle se compose d’herbes médicinales indonésiennes et de décoctions qui varient en fonction des régions, familles et maux à traiter / prévenir. 

L’Indonésie présente une flore très diverse dont 6000 espèces aux vertus médicinales et utilisées dans le Jamu. Il existe de ce fait plus d’une centaine de recettes différentes. 

 

Il trouve son origine au XVIIéme siecle à Java, plus précisément au Palais royal où il était utilisé pour soigner et surtout maintenir en santé le sultan et sa cour. Les demoiselles du palais, quant à elles s’en servaient comme élixir de beauté et de jeunesse. Ce remède traditionnel s’est ensuite propagé au peuple par l’intermédiaire des guérisseurs. 

Mais bien que fort utile pour traiter différents maux, ce qui le caractérise particulièrement est son aspect préventif, car la meilleure façon de se soigner est de ne pas tomber malade.

 

Dans les familles, le Jamu est traditionnellement fabriqué par les femmes qui transmettent la recette familiale à chaque nouvelle génération. On peut également trouver des préparations toutes faites en sachets dans les apoteks (pharmacies). 

Bienfaits :

Comme noté ci-dessus, il existe plusieurs types de jamu mais la recette populaire simple qui se compose de curcuma, gingembre, citron vert, tamarin et miel a de nombreux bienfaits qui lui vaut la réputation d’élixir pour tout guérir. 

Curcuma :

Les bienfaits du curcuma ne sont pas passés inaperçus pour les adeptes du bien-être et de la santé qui le consomment régulièrement sous différentes formes. 

En effet, l’agent actif du curcuma, la curcumine est un puissant antioxydant et anti-inflammatoires qui agit également comme stimulant pour l’immunité et protecteur / régénérant du système hépato-digestif. 

Le curcuma est ainsi recommandé pour les problèmes articulaires, digestifs, les états inflammatoires et infectieux. Il est également utilisé dans la prévention du développement de cellules cancéreuses.  

Il est intéressant d’associer le curcuma à de la pipérine présente dans le poivre afin d’accroitre la biodisponibilité de la curcumine (on répète, composé actif du curcuma qui lui vaut ses bienfaits qu’on adore ;)).  

Cette dernière étant également une substance liposoluble (soluble dans les graisses), la combiner à un corps gras permet une absorption optimale.  

Attention cependant lors de la préparation, les curcuminoides sont des colorants puissants utilisés pour le textile. Prévoyez donc une tenue adéquate car les taches sont très difficiles à éliminer et les produits de nettoyage sont souvent inefficaces. 

Si vous utilisez des ustensiles blancs, ne vous inquiétez pas, la javel efface toute trace de curcuma. Mais cela se complique lorsqu’il s’agit de tissus délicats, croyez-en mon expérience…

 

Gingembre :

Cette racine s’est également fortement popularisée ces dernières années mais ces bienfaits ne sont pas nouveaux. Son action sur tous les tissus corporels lui confère une place essentielle dans la phytothérapie et notamment dans la médecine ayurvédique. 

Il est reconnu comme un stimulant, régénérant, et purifiant.

Le gingembre peut soignés de nombreux maux. Son action est particulièrement efficace sur les infections ORL liées à la congestion ou au froid.

La racine est aussi fréquemment utilisée en cas de problèmes digestifs comme une indigestion, des nausées voir des vomissements. Elle aide à soulager les maux de ventre, les ballonnements et la constipation. Son action chauffante permet d’éliminer les toxines et autres substances indésirables ce qui en fait ainsi un allié minceur. Attention, ce n’est pas un remède miracle, seulement un coup de pouce lorsque sa consommation s’accompagne d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière. 

Le gingembre est également un anti-inflammatoire naturel qui permet de remédier aux douleurs articulaires et musculaires.

Sa teneur en antioxydant lui confère de plus une action protectrice contre le vieillissement prématuré des cellules, le stress oxydatif et de ce fait le développement des cellules cancéreuses et des maladies cardio-vasculaires. 

Nous arrivons au point que vous attendez tous, le gingembre est-il réellement aphrodisiaque ? Aucune étude clinique n’appuie ses faits à ce jour, mais ses propriétés chauffantes pourraient bien être à l’origine de cet effet aphrodisiaque que de nombreuses personnes reportent. De plus, ses vertus vasodilatatrices faciliteraient l'afflux de sang, nécessaire à l'érection. 

 

Miel :

Ce nectar précieux est apprécié pour son goût sucré mais également sa composition nutritionnelle. En effet, il comporte plus d’une trentaine de sels minéraux qui peuvent varier selon sa provenance et sa méthode de récolte. En générale les miels plus foncés sont plus denses et donc plus riches en minéraux. On retrouve dans sa composition différentes vitamines du groupe B qui agissent comme cofacteur dans plus d’une centaine d’action du corps humain.

Connu pour être un antibiotique naturel, il aide à combattre le développement de bactéries dans l’organisme. 

Cependant afin de conserver ses bienfaits, le miel ne doit pas être chauffé ou cuit. Au-dessus de 40°C ses qualités nutritives sont altérées et il produit des particules toxiques qui fermentent dans le tube digestif.   

Le miel agit également comme un catalyseur, c’est-à-dire qu’il augmente l’assimilation et l’action des substance avec lesquelles il est consommé. On a donc tout intérêt à ne pas négligé cet ingrédient dans la préparation du Jamu. De plus, il sera un allié pour les palais sensibles au goût prononcé du gingembre et du curcuma. 

Attention à sélectionner un miel biologique d’un apiculteur artisanal (et local de préférence) afin d’éviter diverses substances chimiques phytosanitaires telles que pesticides, antibiotiques et métaux lourds. 

 

Citron vert : 

Le citron vert ou jaune est connu pour sa richesse en vitamine C qui en fait un très bon stimulant du système immunitaire. Antiseptique et antivirale naturel, il est très efficace en prévention et en traitement des mots du quotidien. 

Il permet de plus une meilleure absorption du fer qui participe également au bon fonctionnement du système immunitaire. 

Ses propriétés antioxydants sont aussi utilisée pour conserver les jus de fruits et préparations alimentaires. 

Le citron a un effet diurétique et nettoyant qui stimule les fonctions rénales et biliaires et aide l’organisme à mieux filtrer et éliminer les toxines. (Notamment l’alcool).

Il favorise également une bonne digestion en stimulant la sécrétion des sucs digestifs, et permet ainsi une meilleure assimilation des nutriments. 

Attention cependant à ne pas chauffer le jus de citron à plus de 60°C afin de ne pas altérer sa teneur en vitamine C. 

Il est donc recommandé de l’ajouter lorsque la préparation a refroidi au même titre que le miel. 

 

Pulpe / purée de tamarin :

Riche en acides organiques il agit comme conservateur naturel.

Cette purée riche en fibres est aussi utilisée comme laxatif doux et favorise un transit régulier. Elle agit également contre les parasites intestinaux. 

Selon la médecine ayurvédique, le tamarin renforce l'estomac et améliore la digestion. Mais son action ne s’arrête pas au système digestif puisqu’il est également consommé pour remédier aux troubles du système urinaire (notamment les cystites). 

 

Sel rose de l’Himalaya :

Le sel rose de l’Himalaya est moins concentré en sodium que le sel blanc. De plus, il contient plus de 80 minéraux.

Sa présence dans le Jamu en fait une boisson riche électrolytes et permet une meilleur hydratation et absorption des nutriments. 

 

Poivre noir et huile de coco : 

Ces derniers ne sont pas des ingrédients communs à la recette classique traditionnelle. Cependant, j’ai choisi de les intégrer pour une meilleure biodisponibilité du curcuma.

Temps de préparation : 15 min

Temps de cuisson : 20 min (refroidissement non inclu)

Portions : 5 verres

Ingrédients :

200g de curcuma frais 

20cm de gingembre en racine 

1l d’eau 

1,5 càs de pulpe de tamarin (disponible dans les magasins asiatiques) 

1,5 càs de miel (ou plus selon vos goûts) 

Le jus d’1,5 citron vert 

1 pincée de sel rose de l’Himalaya (ou éventuellement gros sel)

1 càc d’huile de coco 

Méthode : 

La tradition voudrait que les plantes soient coupées et mélangées à de l’eau afin d’en extraire le jus au travers d’un tissus ou de filtre fabriqué à partir de feuilles de bananiers. Plusieurs étapes sont ensuite nécessaires avant d’obtenir le Jamu. Mais j’ai choisi de vous proposer une méthode plus rapide adaptée à nos cuisines et emplois du temps chargés. 

 

-Laver les racines (gingembre et curcuma) pour éliminer les impuretés. Vous pouvez également utiliser une brosse pour vous débarrasser de la terre incrustée. 

-Dans un mixer, mélanger le curcuma, le gingembre et ½ tasse d’eau jusqu’à obtenir une purée liquide. 

-Verser ce mélange dans une casserole avec la pulpe de tamarin et ajouter le reste d’eau. -Porter à ébullition avant de réduire le feu et laisser frémir pendant 20 minutes. 

-Laisser refroidir avant d’ajouter le jus de citron et le miel. 

-Filtrer la préparation et mettre en bouteille.

-À consommer rapidement pour conserver les bienfaits.